Quel équipement pour faire du wing foil ?

wing foil

Publié le : 11 octobre 20227 mins de lecture

Wing foil, kite foil ou wake foil… Ces disciplines sont aujourd’hui très appréciées puisqu’elles offrent de nouvelles sensations en termes de glisse tout en bénéficiant d’une meilleure vitesse et maniabilité de l’équipement. Si vous envisagez de vous adonner à ces activités passionnantes, il est impératif de bien choisir votre matériel pour éviter les désagréments. Que vous soyez un débutant ou un habitué, quelques conseils vous aideront certainement à trouver le bon équipement pour vos séances de wing foil.

L’option package complet pour ne pas se casser la tête

Pour les sportifs qui commencent tout juste à se mettre à la pratique, acheter un pack wing foil reste la solution à envisager. Dans la mesure où cette discipline s’avère particulièrement dangereuse en cas de mauvais équipement, le choix d’un package complet vous permettra certainement de profiter d’un matériel de qualité qui répond à vos besoins et votre niveau.

Sachez en effet qu’un pack wing foil possède déjà tous les accessoires et composants qu’il vous faut pour votre pratique, à savoir la planche, l’aile et le foil. Si vous avez un budget limité, optez pour les packages d’entrée de gamme qui, en plus d’être abordables, sont parfaitement adaptés pour les débutants en termes de qualité. Notez d’ailleurs qu’il est possible de choisir parmi différents packs en fonction de votre gabarit. Grâce à cette solution, vous gagnez du temps lors de la sélection de plus, vous êtes quasiment sûr de trouver un équipement qui convient à votre corpulence et votre budget.

En optant pour un wing foil package d’une gamme supérieure, vous pourrez aussi profiter d’autres accessoires comme les leash (un pour l’aile et un autre pour la planche) ou encore la pompe à gonfler pour l’aile. Dans ce cas, les tarifs seront plus élevés, mais vous êtes sûr d’investir dans un matériel complet, durable et d’excellente qualité.

Comment composer son wing foil soi-même ?

Une autre option encore plus économique serait de vous procurer les composants de l’équipement séparément puis de les rassembler vous-même. Si vous optez pour cette solution, vous pourrez réduire considérablement votre budget puisqu’il est possible de trouver des promotions pour les articles en fin de stock ou en soldes auprès de différents revendeurs. Bien que cela demande plus de temps, créer un wing foil « multimarque » ne nuit en rien à vos performances et pourtant, les économies à faire sont plus ou moins importantes.

Pour information, sachez qu’il est aujourd’hui possible d’acheter du matériel d’occasion, notamment pour les articles en rupture de stock. Cette option peut également s’avérer moins onéreuse et plus rapide, surtout que les pratiquants devront changer d’équipement fréquemment en fonction de leur progression.

Quelle que soit la solution choisie, le choix d’un équipement de wing foil se base sur 3 accessoires : la planche foil, le foil et l’aile.

Comment bien choisir sa planche ?

Le premier critère à considérer lors du choix d’une planche est certainement le poids de l’utilisateur. En effet, votre corpulence permettra de déterminer le volume et la taille de votre planche.

Selon les spécialistes, les débutants devront opter pour une planche qui fait 20 à 30 litres de plus que leur poids. Si vous pesez 70 kg, vous devez donc choisir un modèle faisant 90 à 100 litres. La taille varie automatiquement selon le volume, ainsi, vous n’avez aucun souci à vous faire.

À noter, plus la planche sera longue et volumineuse, et meilleure sera sa stabilité. De ce fait, elle pardonne les petites erreurs et s’avère idéale pour l’apprentissage. Néanmoins, il faut éviter de prendre un modèle trop imposant au risque de ne pas être à l’aise dessus ou d’être gêné.

Par ailleurs, sachez qu’il existe deux types de planches : rigide et gonflable. Les modèles fonctionnent très bien, mais tout dépend de vos besoins : 

  • Planche rigide : raide sous les pieds, accélère et décolle plus vite, mais assez fragile et plus onéreuse ;
  • Planche gonflable : moins vive, faciles à transporter et stocker, mais plus longue à déballer ou à emballer.

En principe, si l’équipement choisi ne vous convient pas, il vous sera possible de rendre le matériel pour le changer.

Conseils pour choisir son foil et son aile ?

Le foil représente le composant le plus sophistiqué d’un matériel de wing foil puisqu’il agit dans l’eau comme l’aile de l’avion agit dans l’air. À une certaine vitesse, il ne se passe rien, mais lorsqu’on accélère, l’avion décolle. Dans ce cas, il est impératif de choisir le bon foil.

Pour un débutant, il faudra se concentrer sur l’aile avant du foil qui est la partie avant. Idéalement, elle doit être large et épaisse (entre 1800 et 2200 cm) pour faciliter le décollage. Vous devez également penser à la taille du mât. Si vous commencez, il est conseillé d’opter pour un mât entre 60 et 75 cm notamment pour éviter les chutes trop hautes. Le matériau de fabrication est aussi un critère essentiel. Si l’aluminium est plus abordable, plus lourd et moins onéreux, il possède une durée de vie moins longue. Le carbone ne présente pas les défauts de l’aluminium, mais reste plus onéreux. 

En ce qui concerne le choix de l’aile (ou wing), vous devez tenir compte du vent. Plus il sera fort et moins grande devra être la surface de l’aile. Selon vos préférences, vous pouvez privilégier une seule aile pour voguer sur des plages peu venteuses (jusqu’à 25 nœuds de vent) ou plusieurs ailes pour couvrir des espaces de vent plus large.

Plan du site