Quelle est la différence entre mutuelle et complémentaire santé ?

complémentaire santé

Publié le : 24 janvier 20236 mins de lecture

L’assurance maladie n’indemnise pas tous les frais médicaux. Afin d’améliorer ce dispositif et de mieux rembourser vos frais médicaux, vous pouvez vous assurer en complémentaire santé ou mutuelle. Même si vous entendez plus souvent « Mutuelle santé », la complémentaire santé et une mutuelle ont les mêmes buts. La mutuelle de santé est un soutien de santé assurée par des mutuelles à des fins non lucratif régies par la « complémentaire santé » et le code de la mutualité ; c’est un produit d’assurance présenté par des organismes d’assurance dirigés par le code des assurances.

Mutuelle : qu’est-ce que c’est ?

La Mutuelle est une personne morale de droit privé à des résultats non lucratif régis par le Code de la Mutualité. Ils reposent sur un financement solidaire, principalement via les cotisations des membres. Les sociétés d’entraide sont dirigées par des gestionnaires bénévoles élus par les membres.

Initialement, les mutuelles étaient spécialisées dans la complémentaire santé, notamment la santé personnelle, et représentaient environ 49,5 % du marché. Ils travaillent également sur des solutions de prévoyance (incapacité temporaire, décès, invalidité, dépendance) et de retraite complémentaire. Certains s’associent à des groupes sociaux.

Les mutuelles exigent que les membres respectent leurs règles lorsqu’ils participent à leurs opérations. Tous les membres doivent signer un formulaire d’adhésion conforme à la formation des règles des mutuelles. Dans certains cas, les membres peuvent participer à des opérations volontaires ou obligatoires. Conformément à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), les mutuelles sont régulées par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Cliquez sur alan.com pour plus d’informations.

Qu’est-ce qu’une assurance santé ou complémentaire santé ?

Différents types d’assureurs proposent différents types d’assurance santé complémentaire. Cette assurance s’ajoute aux prestations couvertes par les régimes standards d’assurance maladie.

  • Il existe deux types de compagnies d’assurance : les sociétés anonymes d’assurance et les mutuelles. Environ 33,3 % du marché de l’assurance maladie est représenté par les mutuelles. Cependant, les sociétés anonymes sont à but lucratif et strictement réglementé par le Code des assurances. Les termes à but non lucratif et mutuel désignent les compagnies d’assurance détenues par les assurés eux-mêmes. De manière confuse, ces mêmes termes sont également utilisés pour désigner les mutuelles régies par le Code de la Mutualité.
  • Le code de la sécurité sociale définit les règles applicables aux institutions privées à but non lucratif dites institutions de prévoyance. Ces entités juridiques sont appelées IP. Les IP sont régies par une instance paritaire administrée par les partenaires sociaux. Ils maintiennent le bien-être des salariés et des salariés des branches professionnelles telles que les soins infirmiers. Ils fournissent aussi des soins de santé pour le plus grand bien du public. Leur objectif principal est de fournir une assurance contre le décès, les blessures et l’invalidité.

Des origines différentes entre assurance santé et mutuelle

Alors que les compagnies d’assurance se concentrent sur la protection des biens, les organismes d’entraide protègent leurs membres et leurs familles contre la maladie, le décès ou d’autres accidents. Ils se concentrent sur le soutien aux victimes d’accidents et aux membres malades de la famille. Contrairement aux compagnies d’assurances, les mutuelles sont nées de la volonté de protéger la santé. Les compagnies d’assurance santé sont nées à la suite des expéditions maritimes et coloniales. Avant cela, ils sont nés de la nécessité d’assurer les biens appartenant aux armateurs. Les gens en viennent à comprendre ces deux types de structures comme une seule en raison de leurs emplois et de leur supervision similaires. Ils tendent à être regroupés par le public en raison de leur évolution, de leur taille et de leur diversification. Ces structures offrent une large gamme de services et intègrent de nombreux objets différents. La complémentaire santé couvre des prestations supplémentaires au-delà de celles offertes par la Sécurité Sociale. Ces avantages supplémentaires sont généralement accessibles via un questionnaire spécifique inclus dans le coût de la prime. Les avantages supplémentaires incluent l’accès à la médecine alternative, l’arrêt du tabac, la contraception et plus encore. Si un patient utilise ces avantages, ils peuvent être remboursés jusqu’à la couverture de leur contrat. De plus, les mutuelles de santé remboursent les patients à hauteur de la couverture de leurs contrats pour les actes médicaux classiques tels que la chirurgie et la prise en charge des médicaments.

Qui gère la mutuelle et l’assurance maladie ?

Les sociétés mutuelles ont besoin d’administrateurs qui représentent les membres et votent sur l’orientation générale de l’entreprise. Ceci est conforme aux intérêts et objectifs mutuels des membres, qui sont ensuite présentés à l’équipe de direction de l’organisation. Les membres ont un pouvoir et une influence égaux dans une société mutuelle, car ils peuvent tous voter sur les décisions organisationnelles clés. Lorsqu’elles envisagent la gouvernance, les compagnies d’assurance privées examinent le pouvoir de leurs actionnaires. Un actionnaire avec plus d’actions aura plus de pouvoir dans l’entreprise, tandis qu’une mutualité d’égaux diminue le pouvoir de chaque membre. Le pouvoir est fonction de la taille du portefeuille, car plus le portefeuille est grand, plus on peut avoir d’influence sur la direction d’une entreprise.

Plan du site